Dorothéa Ventura

Chef de choeur

Artiste polyvalente, Dorothéa Ventura se produit comme chanteuse, claveciniste, danseuse et comédienne au sein des plus prestigieux ensembles québécois, canadiens et européens dont l’Opéra de Montréal, Les Violons du Roy, la Chapelle de Québec, l’Orchestre Métropolitain, Les Idées heureuses, l’Ensemble Arion, La Nef, I Musici de Montréal, l'OSM, Le Nouvel Operal, Le Concert Spirituel (Paris), Tafelmusik (Toronto), La Nouvele Sinfonie, l’Ensemble Caprice, l’Opera Atelier (Toronto), le Studio de musique ancienne de Montréal, Les Boréades de Montréal, Aradia Baroque Ensemble (Toronto) et I Furiosi Baroque Ensemble (Toronto).
Plusieurs productions auxquelles elle a participé ont obtenu des Prix Opus, Prix Juno, ainsi que des nominations du Conseil québécois de la musique et à l’ADISQ.
 
On peut régulièrement l’entendre sur les ondes de Radio-Canada et de la CBC, ainsi que dans plusieurs festivals internationaux.
Sa discographie comporte une quinzaine d'enregistrements sous les étiquettes ATMA, ANALEKTA, CBC/SRC, NAXOS et XXI Productions. Sa voix a aussi été utilisée pour diverses bandes sonores de pièces de théâtre (Les vieux ne courent pas les ruesLe mystère d’Irma Vep — au clavecin), de films (Roche, papier, ciseaux, Le verbe s’est fait chair, Sex and Complications) et de créations chorégraphiques (Eja Mater à l’Opéra de Paris).
 
En tant que claveciniste, elle collabore avec le violoniste Olivier Brault à la création de l’ensemble de musique Sonate 1704, visant à découvrir et mettre de l’avant le répertoire des sonates pour violon en France au 18è siècle.
 
De plus, comme chanteuse, elle a cofondé l’ensemble ALKEMIA, favorisant l’exploration de la musique vocale essentiellement a cappella de toutes périodes et de tous pays. Avec une vingtaine de prestations à son actif, l’ensemble a deux fois été finaliste au Early Music America Competition à New York en 2006, puis en 2009. Deux de leurs spectacles ont été en nomination au Prix Opus comme meilleur concert de l'année. En 2011, ALKEMIA produit son premier disque «Amor y guerra».
 
En plus d'être professeur de clavecin au Cégep de Trois-Rivières, Dorothéa Ventura est régulièrement demandée comme répétitrice pour chanteurs en privé et lors de productions opératiques. Elle a assisté les chefs Yannick Nézet-Séguin, Hervé Niquet et Andrew Parrott sur des productions d’opéras baroques à l’Opéra de Montréal et à l’Opéra atelier de Toronto. Elle agit régulièrement comme coach pour la musique baroque à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Elle dirige le choeur Opus Novum et siège sur le conseil artistique de la compagnie musicale La Nef.
 
Diplômée en danse classique à l’École supérieure de danse du Québec, puis d’interprétation et création en danse contemporaine à l’UQAM, Dorothéa Ventura oeuvre principalement en danse baroque. Elle se perfectionne en France et auprès de Marie-Nathalie Lacoursière. Elle est membre depuis 2009 de la troupe de danse baroque Les Jardins chorégraphiques.
 
Comme comédienne, se perfectionne en jeu auprès de Danielle Fichaud, René Gagnon et Jean-Pierre Bergeron. Au cinéma, elle a tenu les rôles principaux dans quelques courts métrages celui d'Elena dans Sans dehors si dedans de Joëlle Desjardins-Paquette, aux côtés de son fils, le comédien Josquin Beauchemin. Au théâtre, elle a incarné Angélique dans Le malade imaginaire de Molière au Toronto Masque Theatre et la baronne Elberfeld dans La mélodie du bonheur, production du Festival Juste pour rire et mise en scène de Denise Filiatrault de 2010 à 2015.